Adhérent            
Vous êtes ici : HomeEvénementsChantiers participatifsOrganiser

Organiser un chantier participatif

Le chantier participatif est un très bon levier pour faire avancer plus rapidement votre chantier et partager votre expérience avec les bénévoles. C’est aussi un outil pratique pour relancer votre motivation.

N’hésitez pas à vous lancer, vous en retirerez satisfaction et les bénévoles aussi.

Ce document liste les différentes approches à avoir avant de se lancer.

1.Etre assuré

Dans la très grande majorité des cas, votre assurance en responsabilité civile ne couvre que les dommages créés au tiers, et encore, il est fréquent que cette couverture ne s’applique qu’au tiers lésé, et non pas à vous ou votre famille.

L’association des Castors Rhône Alpes a développé, en partenariat avec MMA, un contrat d’assurance spécifique qui couvre les bénévoles qui interviennent sur votre chantier ainsi que les membres de votre famille (sauf famille proche :époux-épouse-enfants).

Pour le bien des bénévoles, ainsi que pour vous et votre famille, il est indispensable de les protéger en préalable en souscrivant une assurance de ce type.

Pour en savoir plus : http://www.castorsrhonealpes.fr/index.php/services-qcastorsq/assurance

  1. 2.Etre en règle avec l’administration fiscale

Il est arrivé dans le passé que l’intervention de bénévoles sur un chantier participatif soit requalifiée par l’inspection du travail en « travail dissimulé » (travail au noir).

Pour éviter ce genre de désagrément, il vous est vivement conseillé :

-  d’être à jour de votre cotisation Castors (d’ailleurs l’assurance ne fonctionne que SI vous êtes à jour de cotisation) ;

-  de mettre en place sur votre chantier un panneau d’affichage de permis de construire « Castors Rhône Alpes » dûment complété, et montrant que vous faites partie de cette association (ces panneaux sont disponibles gratuitement pour les adhérents, au siège de l’association ou bien par l’intermédiaire des relais locaux Castors) ;

-  de ne pas indiquer sur votre annonce « officielle » (voir plus loin) quelque rémunération que ce soit, même en nature (repas ou gîte).

Par ailleurs, vous êtes encouragés à inciter vos bénévoles à devenir adhérent Castor Rhône-Alpes. Leur statut de bénévole sera ainsi renforcé. Le montant de cette adhésion est de 10,00 €.

  1. 3.Déterminer le périmètre et l’organisation du chantier participatif

Il est important que les bénévoles aient une idée claire de ce qu’on attend d’eux. Il vous faut donc déterminer avec précision les travaux qui leur seront proposés, et qu’idéalement vous ayez vous-même une expérience minimum des travaux à engager (pour un meilleur encadrement), ou bien que vous fassiez intervenir un professionnel encadrant.

Quelques autres points à valider :

-  les approvisionnements en matériaux/matériel nécessaires aux travaux seront-ils bien en place le jour du chantier participatif ?

-  Quels outils seront nécessaires pour ces travaux, en avez-vous suffisamment pour les bénévoles, ou bien pensez-vous leur demander d’apporter quelques outils personnels ?

-  De quel espace disposez-vous pour faire intervenir les bénévoles, et quel effectif maximum pensez-vous pouvoir accueillir ?

-  La zone d’intervention est-elle suffisamment en sécurité pour les bénévoles (garde-corps, ….) ?

-  Quelle sera la durée approximative du chantier ?

-  Comment s’organisent les pauses repas (repas tiré du sac, …) ?

-  Pour les chantiers en extérieur, les conditions météo sont-elles optimales, ou bien faut-il annoncer une date de repli ?

  1. 4.Informer les bénévoles

Une fois tous les points clarifiés, vous pouvez lancer une annonce de chantier participatif sur le forum et/ou en informer le bureau des Castors, qui pourra diffuser votre annonce sur le site internet de l’association dans la rubrique : http://www.castorsrhonealpes.fr/index.php/evenements/chantiers-participatifs

Attention, si vous désirez que votre annonce soit exploitable et que les bénévoles aient le temps de s’organiser, il est impératif de diffuser votre annonce suffisamment tôt. L’expérience montre qu’un préavis d’un mois est un minimum.

Pensez bien à transmettre toutes les informations sur votre annonce :

-  lieu et date(s) du chantier,

-  description précise des travaux envisagés,

-  photos du chantier éventuellement,

-  vos coordonnées pour les inscriptions (sauf pour une annonce sur le site internet, où, pour des raisons de confidentialités, c’est le bureau qui les transmettra aux personnes intéressées).

Lorsque vous recevrez les inscriptions de bénévoles, c’est l’occasion de compléter votre proposition avec les éléments suivants :

-  l’heure d’arrivée souhaitée,

-  un plan d’accès au chantier,

-  Les éventuelles possibilités d’accès en transports en commun,

-  la communication des coordonnées des autres bénévoles (sur leur accord), pour possibilités de covoiturage,

-  Les conditions de restauration sur place (repas offert ou tiré du sac, prise en charge des boissons, …),

-  Le type de vêtements à prévoir (suivant travaux),

-  Les outils pouvant être utiles (et notamment ceinture porte-outils et équipements de protection individuels : gants, lunettes, casque, masque respiratoire, chaussures de chantier, …).

  1. 5.Accueillir les participants

L’arrivée des participants peut être l’occasion de leur offrir un café/thé/croissant, pour les mettre à l’aise et attendre les retardataires.

Par la suite, un briefing sur les objectifs et conditions des travaux à réaliser sera bienvenu.

  1. 6.Organiser le chantier

Suivant les travaux envisagés, il sera sans doute nécessaire de former des équipes pour travailler plus efficacement sur la zone concernée.

En tant qu’hôte, votre rôle sera d’organiser le travail et donner les indications nécessaires, à la demande. Après un temps d’accompagnement, n’hésitez pas à laisser la main aux bénévoles, ils sont venus pour apprendre dans la convivialité, mais seront sans doute très vite demandeurs d’une certaine autonomie. Alors n’ayez pas peur de déléguer, tout en gardant une vue globale de l’avancement !